Médias Société

Médias : formation de journalistes sur les VBG.

Une formation de journalistes en matière de techniques de production radio et presse écrite sur les questions liées aux violences basées sur le genre, a pris fin le weekend dernier dans les locaux de la radio FM Liberté. La formation était axée sur le thème : « Les défis de la crise oubliée au Tchad. Les sociétés civiles se mobilisent dans la lutte contre les VBG ».

Cette formation de 4 jours a regroupé une vingtaine de journalistes des radios privées et de la presse écrite dont deux reporters de RNI. Elle était organisée par la Radio FM Liberté en partenariat avec l’ONG Association pour la Cooperation Rurale en Amerique Latine et en Afrique (ACRA) dans le cadre du projet de lutte contre les violences basées sur le genre.

Le Directeur de Radio FM Liberté, Djekourninga Kaoutar Lazare, a ouvert les activités et expliqué les théories sur les techniques de traitement des sujets liés aux VBG. Afin de renforcer d’avantage leur compétences, les journalistes ont produit des magazines, journaux écrits et microprogrammes.

Lors des échanges, un accent particulier a été mis sur les langues locales utilisées dans les médias présentés à cette formation. Des observations et appréciations ont été faites par les participants et le formateur Mr Koï Pierrot Ganda, expert en communication. Les participants se disent satisfaits de la qualité et du contenu de cette formation. « On ne parlait pas beaucoup des VBG, mais lors de cette formation, il nous a été demandé d’en parler de temps en temps lors de nos productions afin d’attirer l’attention. ».  « Aujourd’hui, je me rends compte qu’il n’y a pas seulement que les femmes qui subissent les VBG, mais aussi les hommes » disent-ils.

A l’issue de cette formation, les participants ont recommandé au gouvernement de mettre en œuvre les textes qui promeuvent les droits des femmes et des filles et de veiller à l’application stricte des lois qui luttent contre les violences basées sur le genre.  Il a aussi été demandé qu’un programme de sensibilisation et de motivation des parents soit mis en route  sur l’importance de la scolarisation des filles et d’organiser régulièrement des campagnes de sensibilisation sur les VBG à l’intention des autorités administratives, militaires, religieuses et traditionnelles.

%d blogueurs aiment cette page :