Stabilisation

Le programme de développement d’urgence du G5 SAHEL au Niger

En 2018, les pays membres du G5 Sahel ont demandé au secrétariat du G5 de concevoir un programme de développement d’urgence. Le programme  repose donc sur trois piliers qui sont : contribuer à améliorer les conditions de vie des populations à travers un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement, accroître les moyens d’existence des populations agricoles et pastorales en renforçant de manière durable et structurelle la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, appuyer les communautés et institutions locales dans la prévention des conflits et le renforcement de la cohésion sociale, en renforçant le tissu socio-économique local.

L’organisme Alliance Sahel a décidé de contribuer à hauteur de près de 1,6 milliards d’euros au PIP, dont 266 millions d’euros pour financer le PDU. Aujourd’hui, la mise en œuvre du PDU est réelle sur le terrain. Les pays de la sous-région tels que la Mauritanie, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont déjà enregistré des acquis liés à ce projet. Mais au Tchad, un projet qui devait être financé par l’Union Européenne pour a été suspendu en 2019 à cause d’une évolution de la législation tchadienne incompatible avec les contrats de financements signés pour ce projet.

Piliers 2 et 3 porteurs de 08 projets au Niger

Pour renforcer les moyens d’existence des populations, trois projets sont mis en œuvre actuellement au Niger. Parmi ces projets, l’un concerne l’émancipation socio-économique des femmes dans les communautés rurales des régions de Maradi et Tahoua. Ce projet se fait à travers le développement d’énergies renouvelables.  7000 femmes en sont les bénéficiaires, pour un financement de 2,5 millions d’Euros donnés par l’Espagne.

Un projet important mérite d’être relevé, le projet d’appui pour les communautés locales dans la prévention des conflits et dans le renforcement de la cohésion sociale financé par l’AFD à hauteur de 8 millions d’euros. Le projet a permis, entre autres, l’organisation de cinq tribunes citoyennes, servant de cadre d’échanges et de collaboration entre la population civile et les Forces de Défense et Sécurité (FDS) pour résoudre et prévenir des conflits.

 

%d blogueurs aiment cette page :