Éducation Humanitaire

Le PAM, UNICEF et le FNUAP aux côtés des adolescentes pour les maintenir à l’école

Dans le cadre du renforcement de l’éducation des filles et des adolescentes de la province du lac et du Logone Orientale, le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) et le Fond des Nations Unies pour l’enfance UNICEF, ainsi que le Fonds des nations Unies pour les populations (FNUAP) ont lancé un programme conjoint pour renforcer l’accès des filles et des adolescentes pour une éducation de qualité. C’est un projet qui durera deux ans, financé par le Canada.

Selon les objectifs de ce programme conjoint, 36 000 filles et adolescentes accèderont à l’école. Pour pouvoir les retenir plus longtemps à l’école, le PAM fournira des repas scolaires, l’UNICEF renforcera les aspects éducatifs, nutritionnels, d’eau et assainissement, et le FNUAP sensibilisera sur les questions de santé sexuelle et reproductive.

Selon le communiqué conjoint, près de la moitié des jeunes au Tchad ne sont jamais allés à l’école. En moyenne, un élève sur quatre redouble de classe tandis que les filles sont deux fois moins présentes que les garçons. Le passage du primaire au secondaire est un moment critique dans la vie d’une fille, une sur deux quitte l’école pour être mariée avant l’âge de quinze ans.

Le PAM, l’UNICEF et le FNUAP, ont lancé ce programme pour renforcer l’accès à l’éducation des filles et adolescentes dans les provinces du lac et Logone Orientale. Ce projet s’intègre dans le cadre des efforts du gouvernement du Tchad pour développer le capital humain et renforcer la cohésion, la stabilité et la productivité des communautés.

%d blogueurs aiment cette page :