Actualité Société

La reprise du trafic routier interétatique saluée par les transporteurs de l’Etat de Bornu, au nord-est du Nigeria.

Le syndicat des transporteurs routiers du Nigeria a salué ce mercredi la mesure portant relance des activités du trafic routier interétatique dans tout le pays. Ces transporteurs se sont exprimés à l’issue d’un communiqué du comité en charge de la lutte contre la covid-19 daté du mardi 01 juillet 2020.
Cette mesure d’assouplissement intervient deux mois après celle portant interdiction du transport routier sur toute l’étendue du territoire de l’Etat Fédérale du Nigeria.
Radio Ndarason Internationale s’est rendue à cet effet à Bornu Express, principale gare routière de l’Etat de Borno constater de visu la relance des activités de transport.
Selon les sources proches de notre correspondant dans la localité, les activités ont effectivement repris. Par ailleurs, le dispositif sanitaire mis sur pied par les agences de voyage n’est pas à la hauteur du danger que représente la pandémie de la covid-19, a fait savoir notre correspondant.
Quelques conducteurs interrogés sur les lieux ont affirmé avoir appris la nouvelle avec joie et émotion. « Nous n’avons que pour seul moyen de subsistance le transport routièr. », a expliqué l’un des chauffeurs à Radio Ndarason Internationale.
Ce conducteur a indiqué que sa situation économique s’était complètement dégradée après la cessation des activités de transports dans le pays. Il a souligné n’avoir pas pu acheter même un sac de mil pour sa famille.
Les conducteurs ont demandé aux usagers de respecter scrupuleusement les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires afin de se protéger et protéger leur famille contre cette maladie hautement contagieuse.
Les transporteurs ont expliqué en outre manquer de thermo-flash pour la prise de la température de passager.
Rappelons que depuis le début de la pandémie de la covid-19, le Nigeria a enregistré au total vingt-deux-mille-six-cents-quatorze (22 614).