Coopération

La Banque mondiale soutient l’élevage au Sahel

Brève – L’objectif de ce financement est d’encourager les efforts d’amélioration de la productivité et la résilience du secteur de l’élevage au Sahel.  Les 375 millions de dollars soit 200 milliards FCFA aideront le Niger, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Sénégal et le Tchad pour soutenir le secteur pastoral. Cet appui s’inscrit dans le cadre de la seconde phase du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS).

La seconde phase a pour cible les 13 millions d’éleveurs que compte le Sahel :  le système de santé animale sera amélioré, ainsi que l’accès aux ressources naturelles et la gouvernance. Des zones de pâturage et de nouveaux points d’eau vont être créés, les déplacements pacifiques locaux et transnationaux, le long des axes de transhumance, vont être mieux définis. Ce projet permettra de renforcer les revenus en faveur de 20 millions de personnes. Les jeunes et les femmes sont aussi concernés, 30% des bénéficiaires étant des femmes.

%d blogueurs aiment cette page :