Éducation

Journée Internationale de l’Alphabétisation célébrée le 7 Septembre

La Journée internationale de l’alphabétisation a été célébrée ce 7 septembre 2021. Le thème choisi par l’UNESCO à cet effet est, « L’alphabétisation pour une reprise axée sur l’humain : réduire la fracture numérique ». L’UNESCO célèbre cette journée dans un contexte où la COVID-19 a créé une crise qui a occasionné « une perturbation sans précédent de l’apprentissage des enfants, des jeunes et des adultes. Elle a également creusé les inégalités préexistantes dans l’accès à des possibilités d’alphabétisation significatives, touchant ainsi de manière disproportionnée les 773 millions de jeunes et d’adultes non alphabétisés. L’alphabétisation des jeunes et des adultes a été absente de nombreux plans d’intervention nationaux initiaux, alors même que les programmes d’alphabétisation étaient contraints de suspendre leur fonctionnement habituel » selon Audrey Azoulay, Directrice générale de l’organisation.

Célébrée depuis 1967, la Journée internationale de l’alphabétisation est là pour rappeler au public l’importance de l’alphabétisation en tant que facteur de dignité et de droits humains et pour faire progresser l’agenda de l’alphabétisation pour une société plus instruite et durable. Ainsi la Directrice Générale de l’UNESCO note que : « La pandémie a néanmoins rappelé le rôle essentiel de l’alphabétisation. L’alphabétisation fait partie intégrante d’une éducation et d’un apprentissage tout au long de la vie fondés sur l’humanisme tel qu’il est défini par l’Objectif de développement durable 4 et, à ce titre, elle est essentielle dans une reprise axée sur l’humain après la crise de la COVID-19. »

L’édition 2021 est une occasion pour favoriser les interactions entre l’alphabétisation et les compétences numériques dont ont besoin les jeunes et les adultes non alphabétisés. L’alphabétisation sera donc fondée sur la technologie inclusive et utile.Comme le prévoit l’UNESCO, le Tchad et ses partenaires se battent aussi pour mettre en place des stratégies pour sauver les objectifs fixés en faveur de l’alphabétisation. L’éducation des jeunes et adultes sera sauvée en mettent en place des alternatives pédagogiques efficaces et efficientes pendant et après cette pandémie à COVID-19. L’accent est mis sur la formation des éducateurs à l’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication.

Le Tchad fait partie des pays dont le taux d’alphabétisation est faible. Les chiffres donnent un taux d’analphabétisme de 78 % dont 89 % chez les femmes.

%d blogueurs aiment cette page :