Actualités Bassin du Lac Tchad Nouvelle régionales

Forum des gouverneurs à Yaoundé, des engagements forts sont pris pour éradiquer les groupes armés

Le forum des gouverneurs de Yaoundé s’est tenu après deux autres éditions qui ont eu lieu en 2018 a  Abuja au Nigeria et en 2019 à Niamey au Niger. Cette troisième édition s’est tenue autour de la stabilisation, la consolidation de la paix et le développement durable. Ont participé des représentants des institutions nationales, de partenaires multilatéraux et de la société civile.

Les participants ont examiné des questions d’intérêt mutuel, partagé des expériences, identifié des programmes transfrontaliers et régionaux essentiels et des initiatives politiques, susceptibles de stabiliser les communautés touchées par la crise de Boko Haram. Le forum se veut une plateforme de dialogue, de coopération et d’échanges transfrontaliers, visant à soutenir les efforts nationaux, régionaux et multinationaux en cours et à stabiliser les régions de l’Extrême-Nord et du Nord Cameroun, les provinces du Lac et du Hadjer Lamis au Tchad, la région du Diffa au Niger et les Etats de Borno, de l’Adamaoua et de Yobe au Nigeria.

Lors de cette troisième édition tenue à Yaoundé, les participants se sont engagés à promouvoir le dialogue et la coopération transfrontalière, à renforcer la sécurité transfrontalière et à faciliter le commerce transfrontalier et la relance économique, pour améliorer les moyens de subsistance.

Le Cameroun, pays hôte veut soutenir d’avantage les projets de développement de la sous-région

Les travaux de ce troisième forum se sont déroulés sous la présidence du premier ministre Camerounais Joseph Dion Ngute. Ce denier en tant que chef du gouvernement, a déclaré que son pays veut aider à renforcer la relance et le développement dans la région du Lac Tchad. Le bassin du lac Tchad est marqué par une fragilité croissante, une pénurie de ressources et une dégradation de l’environnement, ainsi que par un faible investissement dans le développement humain, a déclaré le Premier ministre camerounais Joseph Dion Ngute.

Selon lui, un million de dollars sera disponible comme soutien initial du Cameroun pour rétablir la paix, le développement et la stabilité dans la région. La région fait face à une vulnérabilité accrue, à une crise humanitaire avec un grand nombre de personnes déplacées à l’intérieur du pays et de réfugiés.  Pour le premier ministre Joseph Dion Ngute : « Il est important, au-delà de l’approche militaire, de s’attaquer aux causes profondes de même qu’aux conséquences de la crise dans le bassin du lac Tchad ».

Les gouverneurs appellent les états à redoubler d’efforts pour éliminer les groupes Djihadistes

Dans le communiqué final lu à la fin des travaux, les gouverneurs ont non seulement salué les efforts fournis par la FMM et les armées nationales dans le cadre de la lutte antiterroriste mais aussi reconnu des avancées. Selon le communiqué final, la coopération militaire entre le Cameroun, le Tchad, le Niger, le Nigéria et le Benin a considérablement dégradé la force de résistance des djihadistes et a permis de sauver des otages civils. Les gouverneurs appellent donc  les Etats du Bassin du Lac Tchad et les institutions à prendre des mesures fortes pour relever le défi que constitue la réinsertion des membres déserteurs  des groupes djihadistes,  en mettant à disposition les ressources humaines et matérielles nécessaires. Malgré les succès militaires, Boko Haram reste une menace permanente pour les pays de la sous-région. Le Forum des gouverneurs a donc mis un accent particulier sur le souci de redoubler d’ effort afin d’éliminer complètement les groupes djihadistes.

%d blogueurs aiment cette page :