Environnent

Environnement : Adaptation aux effets de changement climatique et développement des énergies

Une formation pour le renforcement des capacités sur le système d’information géographique est en cours depuis  neuf jours à N’Djamena.  Selon un expert national en adaptation au changement climatique  interrogé hier après-midi par la RNI, cette activité est organisée par l’agence mondiale contre le changement climatique. Toujours selon lui, cet atelier regroupe quinze météorologues et agronomes tchadiens. Dans cette interview,  Aider Linter souligne que cet atelier de renforcement de capacité permettra, d’abord, de maîtriser l’outil, établir surtout la carte de variabilité par rapport à la pluviométrie,  la température, pour aider le décideur à prendre une décision à un moment précis pour pour trouver des solutions aux risques.

Les travaux de cet atelier représentent un intérêt pour la province tchadienne du lac. Selon l’assistant formateur de cet atelier, cela les aide à identifier les différents zones qui contient de l’eau salée et de l’eau douce. Pour Adam Modou Abakar, l’importance de  cet atelier pour le bassin du lac Tchad est d’identifier les sites des eaux douce pour les forages.

Pour la petite histoire, le bassin du lac Tchad a des problèmes en matière de qualité de l’eau. Il existe des certaines zones dans lesquelles les forages tombent sur des eaux salées à cause des natrons.