Éducation Société

Enfants nomades de Toukra, instruits par Léonard, jeune diplômé volontaire

des enfants à l'ecole avec leur enseignant

C’est en novembre 2019 que cette aventure débute. « Alors que j’étais en train de faire un tour vers Toukra, j’ai été touché de voir des enfants non scolarisés jouer sous les arbres pendant que leurs camarades sont dans les salles de classes, je me suis rendu donc auprès de leurs parents pour leur faire part de mon intention d’aider leurs enfants. Ils ont accueilli l’idée à bras ouverts. Depuis lors, j’ai promis aux enfants et à leurs parents que je vais les accompagner aussi longtemps que possible » explique Léonard Gamaïgué.

Diplômé en science de l’éducation, Leornard Gamaigué est sans emploi. Avec ses propres moyens et avec le soutien d’un de ses amis du nom Djong yang Baikamla, il se jette à l’eau pour aider les enfants. Pour commencer, Il s’achète donc un tableau avec ses propres moyens. Avec un programme bien établi, il dispense les cours aux enfants.

C’est depuis un an déjà que les enfants nomades, apprennent à lire et écrire grâce à ce jeune. D’ailleurs il n’hésite pas à le dire : « L’éducation est un droit et tous les enfants doivent bénéficier de la chance d’aller à l’école. » Déjà le nombre des enfants encadrés monte à 146 et Léonard Gamaigué continue de réfléchir pour améliorer ses services en leur faveur : « Cette année, on les sépare en deux classes à savoir CP1 et CP2 » précise Léonard. Avant de poursuivre : « Bien qu’ils soient installés à l’air libre sous un arbre nous faisons tout pour qu’ils nous comprennent bien. » Les cours sont dispensés de 07h30 à 11h.

Il faut dire que l’initiative de ces deux jeunes est à encourager. Ils font un “service civique”,  normalement rattaché au ministère de l’éducation nationale pour permettre aux jeunes de s’engager au service de l’intérêt général. Ils ont donc besoin de soutien.

Titulaire d’une licence en sciences de l’éducation obtenue à l’Université de N’Djamena puis un Master en psychologie de l’éducation à Yaoundé, Léonard n’est toujours pas intégré à la fonction publique mais ne croise pas les bras pour autant, il inspire beaucoup d’autres jeunes a suivre cet exemple.

%d blogueurs aiment cette page :