Podcast

Emission Kura Bari : Qu’y a t il derrière la main tendue du PCMT aux politico-militaires pour leur participation au dialogue national inclusif ?

Aujourd’hui dans votre émission Kura Bari, nous allons parler de la main tendue du Président du Conseil Militaire de Transition aux politico-militaires pour leur participation au dialogue national inclusif. Il vous souviendra que ce 18 octobre, le comité de préparation du Dialogue National Inclusif a dépêché deux missions (une en France et l’autre en Egypte) afin de convaincre l’opposition politico-militaire à accepter de prendre part au dialogue national inclusif en vue.  Dans une interview exclusive accordée à Tchadinfos, le leader du Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (FACT) a déclaré qu’ils sont disposés au dialogue. Mais à une condition que : « la table ronde inclusive se déroule dans des conditions de sécurité nécessaires pour les uns et les autres afin que le président élu lors d’élections transparentes puisse prendre les résolutions posées pour que le pays avance. » Le PCMT a tendu la main aux politico-militaire. Quelle lecture peut on en faire ? Nous allons le voir dans ce numéro de Kura Bari.

Comme le commente Maitre Salomon Nodjitoloum, invité autour de ce plateau,  « Aujourd’hui le Tchad traverse une crise très grave. Le pouvoir nous dit que nous sommes en train d’aller à un dialogue. La société civile et des partis politiques ont appelé à des marches pacifiques. Ces marches ont été réprimées dans le sang. Il y a eu des morts et des blessés. Beaucoup de dégâts. Mais on ne peut pas appeler à un dialogue et continuer à malmener la population d’un côté . Si nous sommes un état de droit, il faut laisser les opposants, la société civile et les autres s’exprimer. On ne peut pas dans un pays avoir tous les mêmes idées et la même lecture des choses. Donc vous ne pouvez pas appeler au dialogue et préparer la guerre.»

Comme invités à ce débat nous avons :

  1. Maitre Salomon Nodjitoloum, avocat, militant des Droits de l’homme et membre de l’Observatoire citoyen de la transition ;
  2. Mr Mekondo Sony, journaliste, rédacteur en chef de la radio FM Liberté et président de l’Union des radios Privées du Tchad.

%d blogueurs aiment cette page :