Nouvelles locales

Construction d’un barrage d’eau dans la province du lac.

Un projet de reconstruction d’un barrage d’eau est lancé en début de semaine à Tafa Alikourti, un canton d’Isserom, situé à une cinquantaine de kilomètre au nord de Kouloudia, dans la province du lac Tchad.

D’après Moustapha Mahamat Mouta,  représentant  le chef de canton d’Isserom, l’objectif est d’agrandir les espaces cultivables  à l’effet de booster les rendements agricoles.

Le projet permettra à long terme, de lutter contre l’insécurité alimentaire et d’améliorer de manière significative les conditions de vie  des populations hôtes.

Quelques paysans de la localité interrogés par Radio Ndarson Internationale,  ont souhaité voir, le projet arriver à cour d’exécution dans un bref délai.

« Je pourrais en fin voir mon rêve se réaliser », s’est exclamé avec joie l’un des paysans à Radio Ndarason Internationale. Il a expliqué être en quête d’une portion de terre sur lequel, il  pourra semer du mil, sorgho, maïs et des arachides.

Un second paysan a confié, vouloir exploiter les bras du barrage, pour jardiner. Il a dit miser sur ce projet pour se prendre en charge et pourvoir aux besoins de sa famille.

Un autre paysans a imploré le ciel,  de veiller à ce que le projet ne puisse pas rencontrer d’embuche au cours de sa phase d’exécution. Pour ce dernier, en cas d’échec, la localité sera frappée par la disette.

Rappelons que ce barrage a été construit il y a sept(7) ans. Il a été endommagé par les grosses pluies enregistrées ces dernières années dans la localité. Ajoutons également que la province du lac-Tchad est l’une des provinces les plus pauvres du pays.

Selon le Bureau des Nations-Unies pour la Coordination des Affaires humanitaires(OCHA), au-delà des causes sous-jacentes du sous-développement, cette province fait face depuis 2014 au conflit de la secte Boko Haram.

ACHA a expliqué que la fermeture de la frontière avec le Nigeria et les restrictions dans certaines zones insulaires ont eu un impact négatif sur la situation économique et alimentaires des populations   hôtes  et personnes en situation de déplacement.