Société

Conférence débat sur la corruption au Tchad

logo anticorruption

L’Association Culturelle tchadienne pour le Développement Social (ACDS) a organisé une conférence débat sur la corruption. La conférence s’est tenue à N’Djamena en collaboration avec l’association des Nations-Unies au Tchad.

Le sujet a tourné autour de la stratégie à mettre en place pour enrayer définitivement ce phénomène du pays. Il s’inscrit dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre la corruption, célébrée le 9 décembre.

Pour l’un des panelistes, la corruption est une gangrène qui entrave le développement socio-économique de beaucoup de pays africains.

Au Tchad, ce phénomène tend à prendre de l’ampleur, a expliqué Ahmat Haroun Larry, président du groupe de réflexion sur l’avenir et la reconstruction du Tchad. Il a fait savoir que ceux qui s’adonnent à cette pratique méconnaissent les méfaits que cela peut engendrer. Pour justifier cette thèse, Ahmat Haroun Larry a rappelé que certains individus usent de ce procédé pour entrer frauduleusement dans le pays à partir du Cameroun nonobstant les mesures sécuritaires prises par les autoritaires sanitaires afin de lutter contre la propagation de la covid-19. C’est un geste de défiance envers les institutions du pays. Lequel-geste constitue une véritable menace de santé  publique, a prévenu le président du groupe de réflexion sur l’avenir et la reconstruction du Tchad.

Ahmat Haroun Larry a exhorté également le gouvernement a recruter les jeunes sur la base du mérite, de l’expérience et de la probité morale. Pour lui, il est impératif que l’Etat cherche des hommes intègres, prêts à servir le pays pour mieux lutter contre la corruption. Il a invité les différentes associations œuvrant pour le développement du pays, à s’impliquer activement dans la lutte contre ce phénomène avec l’aide des médias.

Rappelons qu’en janvier 2020, le Tchad a été classé à la 162ème place sur 180 pays par l’ONG internationale ‘‘Transparency International’’. Pourtant, le pays a accédé le 26 juin 2018 à la  convention  des Nations Unies contre la corruption(CNUCC). L’indice de ‘‘Transparency International’’ a été construit à partir de plusieurs sondages d’opinions d’experts se prononçant sur leur perception du niveau de corruption dans les secteurs public d’une centaine de pays.

 

%d blogueurs aiment cette page :