Éducation

A Digou dans le Lac Tchad, les enfants n’ont toujours pas repris le chemin de l’école

Digou est un site d’accueil situé à 15km à l’ouest de Kiskra dans le Lac Tchad, là-bas, la rentrée scolaire 2020-2021, n’est toujours pas une réalité. Les élèves n’ont toujours pas repris le chemin de l’école. Ce qui inquiète énormément les parents. Conscients des répercussions possibles de cette situation sur le cursus scolaire de leurs enfants, ils réagissent : « En ce moment nous avons plus de 300 enfants qui sont à la maison et ne vont pas à l’école. L’année dernière, c’était plus grave, car toute l’année, ils n’ont pas fréquenté. S’étant réunis, nous avons parlé avec les autorités éducatives de Fouli pour qu’elles essaient de décanter la situation. Et ce qui est encore plus grave c’est l’état des bâtiments qui sont toutes tombés car n’ayant pas été construits avec des matériaux durs. Nous voulons des écoles construites en dur. Et demandons pour l’instant à l’Etat et aux ONG comme UNICEF et autres de nous venir en aide. »

Qu’est ce qui se fait donc pour que la situation trouve solution ? C’est la question que nous avons voulu poser aux autorités en charge de l’éducation dans la localité. Mais elles étaient injoignables.

Cette situation se vit à Dougi après deux mois déjà de la rentrée scolaire officielle ordonnée par les plus hautes autorités de l’éducation nationale.

Pour rappel, le ministre de l’éducation nationale et de la promotion civique Aboubacar Assidick Choroma a instruit les délégués provinciaux, les inspecteurs départementaux et les chefs d’établissements à prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer le bon déroulement des activités pédagogiques dans les établissements scolaires. Il appelle les enseignants qui continuent encore à trainer le pas, à reprendre les cours afin d’éviter des retards qui risquent d’impacter négativement l’année scolaire en cours.